Paru le 16 novembre 2021

 

32 euros

406 pages, 180 illustrations

155 x 240 mm

ISBN 9791090129467

ISSN à venir

 

Collection « Histoire des mondes du travail »

 

 

À télécharger

 

> Plaquette de présentation de l'ouvrage

> Couverture HD

> Table des matières

> Présentation du Prix Rolande Trempé

> Préface d'Isabelle Lespinet-Moret

> Extraits

> Index

Avoir l’étoffe

Une histoire du vêtement professionnel
en France des années 1880 à nos jours

 

Jérémie Brucker

 

Préface d’Isabelle Lespinet-Moret

 

 

 

Dans le monde du travail, les lois, les règles, les normes, les codes et les usages font le vêtement. L’habillement porté au travail est une combinaison originale d’habits fournis ou imposés par l’employeur et de vêtements laissés à l’appréciation des travailleurs. Professionnel, de travail ou d’uniforme, l’habit revêt de nombreuses fonctions et symboliques : il cache, montre ou met en valeur le corps dans le but de servir l’entreprise à l’extérieur comme dans son organisation interne.

Les profondes mutations du vestiaire professionnel depuis le xixe siècle en font un objet d’étude historique de premier plan. Simplifiée, normalisée, voire supprimée, la tenue de travail implique l’intervention, la manipulation et le regard d’une multitude d’acteurs comme, par exemple, les dirigeants d’entreprise, les fabricants de vêtements, les travailleurs et les travailleuses ou encore les usagers et les clients.

À la croisée de l’histoire économique, sociale, culturelle et des études de genre, cet ouvrage étudie le vêtement sous toutes ses coutures – couleurs, formes, matériaux – et analyse sa place dans l’organisation des entreprises, notamment à La Poste et à la SNCF. Cette étude mesure également le rôle du vêtement de travail dans la construction des identités sexuées personnelles et professionnelles afin d’évaluer le pouvoir des apparences dans les milieux professionnels français des années 1880 à nos jours.

 

 

 

Jérémie Brucker est docteur en histoire contemporaine de l’Université d’Angers. Professeur agrégé, il enseigne l’histoire-géographie et l’histoire de l’art. Il a soutenu sa thèse sur les vêtements professionnels en 2019 et il est membre associé de l’UMR Temos (Temps, Mondes, Sociétés), CNRS, Université d’Angers.

 

 

 

La publication de cet ouvrage a bénéficié du soutien du Comité pour l’Histoire de La Poste et du laboratoire Temos (UMR 9016).

 

 

 

À découvrir au catalogue

         

> Découvrer nos collections

> Consulter l’ensemble du catalogue