Paru le 4 octobre 2017

 

25 euros

269 pages

135 x 215 mm

ISBN 9791090129207

ISSN 2114-3919

 

Collection « Le Corps social »

 

 

À télécharger

 

> Plaquette de présentation de l'ouvrage

> Couverture HD

> Table des matières

> Introduction

Électriciens et gaziers en France

Une histoire sociale, XIXe-XXIe siècles

 

Stéphane Sirot

 

 

 

En 1946, après un demi-siècle de mobilisations, naissent EDF-GDF et le statut national des électriciens-gaziers. Ils conquièrent ainsi des conditions d’existence qui les placent à l’avant-garde du progrès social. Depuis, les « porteurs d’énergie » ne cessent de se mobiliser pour le service public et leur condition salariale, menacés par le procès en privilège intenté par une partie des médias et du champ politique, puis par la libéralisation du secteur énergétique.

 

C’est donc plus de cent ans de luttes syndicales qui sont relatés ici, en commençant par les principales étapes du processus menant à la nationalisation et au statut unique. Un combat d’autant plus d’actualité que les directives européennes ont mis à mal les réalisations de l’après-guerre. Ce sont ensuite les conditions de travail et les conquêtes sociales des électriciens-gaziers qui sont auscultées. L’accent est mis sur leurs dimensions pionnières, à l’instar de l’organisation des vacances et des activités sociales. Comme le montre l’ultime partie du livre, tout cela n’aurait pas été possible sans des figures militantes, tels le syndicaliste révolutionnaire Émile Pataud et Marcel Paul, « père de la nationalisation ». Ni sans des pratiques de grève efficaces, scandées par la participation à des mobilisations historiques comme le Front populaire ou le premier grand conflit des salariés de l’État, en 1953.

 

En somme, cet ouvrage est aussi l’occasion de revisiter des grands enjeux de notre histoire contemporaine, depuis la place accordée à la puissance publique jusqu’aux effets de la construction européenne.

 

 

 

Stéphane Sirot a publié de nombreux articles et ouvrages sur le mouvement syndical et la pratique gréviste, dont La grève en France. Une histoire sociale, XIXe‑XXe siècle (Odile Jacob, 2002), Les syndicats sont‑ils conservateurs ? (Larousse, 2008), Le syndicalisme, la politique et la grève. France et Europe, XIXe‑XXIe siècles (Arbre bleu éditions, 2011) et 1884. Des syndicats pour la République (Éditions du Bord de l’eau, 2014). Il travaille également sur les électriciens‑gaziers, en particulier dans le cadre de l’Institut d’histoire sociale Mines‑Énergie, dont il anime le conseil scientifique.

 

 

 

À découvrir au catalogue

       

> Découvrer nos collections

> Consulter l’ensemble du catalogue