Paru le 17 septembre 2018

 

28 euros

352 pages

155 x 240 mm

ISBN 9791090129221

 

Collection « Gauches d’ici et d’ailleurs »

 

 

À télécharger

 

> Plaquette de présentation de l'ouvrage

> Couverture HD

> Table des matières

> Préface

> Avant-propos

 

Le socialisme municipal

En France et en Europe
de la Commune à la Grande Guerre

 

Patrizia Dogliani

 

Préface de Gilles Candar

 

 

 

Voici enfin disponible en français la thèse de Patrizia Dogliani sur le socialisme municipal, dans une édition entièrement revue et actualisée. Le socialisme municipal ne concerne pas seulement l’implantation progressive des socialistes, depuis la conquête de Commentry (1882) jusqu’aux plus grandes villes du pays : Marseille, Paris, Lyon, Lille, Toulouse. C’est aussi une affaire de doctrines, un débat d’idées, une histoire d’hommes – et de quelques femmes pionnières courageuses. Les socialistes sont confrontés à la gestion, au pouvoir, à la représentation. Le socialisme municipal devient le nom donné à un laboratoire politique, préalable supposé d’une prise de pouvoir au niveau national, et socle d’une doctrine qui soulève des débats auxquels participent Jaurès, Malon, Guesde, Lafargue, Vaillant, Brousse, Milhaud et bien d’autres. Le socialisme municipal est-il un simple réformisme ? un affadissement de la Commune de Paris (1871) ? Le débat n’est pas circonscrit à la France. Un des grands mérites du livre est de procéder à une vaste enquête internationale avec l’Allemagne, la Grande-Bretagne, la Belgique et les Pays-Bas, l’Italie, la Suisse et l’Autriche-Hongrie. Les socialistes n’agissent pas seuls. Il faut prendre en compte l’action des autres forces politiques, notamment des voisins alliés ou adversaires que sont les radicaux, des forces sociales avec les syndicalistes, mais aussi traiter du rôle de l’État dans une France républicaine héritière du centralisme napoléonien.

 

Patrizia Dogliani fait revivre les différentes étapes de cette histoire. Son travail constitue l’ouvrage de référence indispensable sur le socialisme municipal sous la IIIe République, une contribution essentielle à l’histoire de notre modernité politique et sociale.

 

 

 

Historienne de l’Europe contemporaine, Patrizia Dogliani est professeure d’histoire contemporaine à l’Université de Bologne, spécialisée dans l’histoire sociale et politique. Ses travaux portent sur l’histoire du socialisme, du fascisme, des mouvements des jeunesse et sur l’histoire et les mémoires des guerres au XXe siècle. Elle a publié en Italie, en Espagne, en Angleterre ; ce livre est le premier paru en France. Parmi ses livres : La « scuola delle reclute ». L’Internazionale giovanile socialista (Einaudi, 1983), L’Europa a scuola (Carocci, 2002), Storia dei giovani (B. Mondadori, 2003), Il Fascismo degli Italiani. Una storia sociale (Utet, 2008). Et parmi les livres dirigés et codirigés : Italian Fascism. History, Memory and Representation (avec R.J.B. Bosworth, McMillan, 1999) ; Itinerarios reformistas, perspectivas revolucionarias (avec M. Fuentes et A. Duarte, CSIS, 2016), Democrazia insicura, Violenze, repressioni e stato di diritto nella storia della Repubblica (avec M.-A. Matard-Bonucci, 2017).

 

 

 

À découvrir au catalogue

       

> Découvrer nos collections

> Consulter l’ensemble du catalogue