Paru le 9 octobre 2018

 

135 x 215 mm

222 pages

ISBN 9791090129283

17 euros

Mesurer et analyser

l’économie sociale

 

L’apport de l’ADDES depuis 1980

 

Patricia Toucas-Truyen

 

Préface de Jean-Louis Bancel et Hugues Sibille

Conclusion d’Henry Noguès

 

 

Peu de temps après la résurgence du concept d’économie sociale en France à la fin des années 1970, ses promoteurs – acteurs et chercheurs – constatent l’absence d’outils statistiques adaptés, rendant impossible toute mesure du poids réel de ce secteur économique. Convaincus que « tout ce qui ne se compte pas ne compte pas », ils fondent l’Association pour le développement des données sur l’économie sociale (ADDES) en 1983, avec pour mission première de peser en faveur de la création d’un compte satellite de l’économie sociale. L’organisation d’un colloque annuel contribue de manière décisive à la mise en réseau des principaux spécialistes de cette économie sociale devenue un objet d’études à part entière.

Si, depuis cette date, l’ADDES a connu des évolutions – l’accentuation de son caractère interdisciplinaire (sociologues, gestionnaires et historiens se sont ajoutés aux économistes et statisticiens qui composaient ses premières instances), la création de deux prix de thèse et de mémoire en économie sociale, l’organisation de séminaires –, elle est restée fidèle à ses ambitions initiales et n’a jamais cessé d’être un lieu d’échanges au service de la reconnaissance de l’économie sociale, notamment au plan statistique.

Dans cet ouvrage, Patricia Toucas-Truyen nous propose une histoire intellectuelle de ce laboratoire d’idées qu’est l’ADDES. En analysant les débats qui l’ont traversée, elle s’attache à retracer les problématiques et identifier les enjeux à l’œuvre depuis trente-cinq ans dans ce champ aux frontières mouvantes renouvelé par l’économie solidaire et l’entrepreneuriat social.

 

 

Également au catalogue

> Consulter l'ensemble du catalogue