Paru le 3 septembre 2012

 

Format : 150 x 220 mm

Pagination : 174 pages

ISBN : 979-10-90129-02-3

Prix : 20 euros

Préface

[fichier PDF, 114 ko]

Chapitre 1

[fichier PDF, 1,9 mo]

Table des matières

[fichier PDF, 110 ko]

Juge à Nuremberg

 

Souvenirs inédits du procès des criminels nazis

 

Robert Falco

 

Illustrations de Jeanne Falco

Préface d’Annette Wieviorka

Introduction de Guillaume Mouralis

 

 

Robert Falco (1882-1960), chassé de la magistrature par les mesures antisémites de Vichy, apprend en juin 1945 que l'on recherche des conseillers à la Cour de cassation « parlant anglais et désirant éventuellement siéger comme juges au tribunal international en voie de création ». Il sera l’un des deux juges français au procès de Nuremberg.

Commencé en juin 1945 à Londres où se déroule la conférence chargée de créer le tribunal international, le récit de l’auteur nous conduit de Berlin en ruines à Nuremberg avant de s’achever en octobre 1946 à Prague où, invité du gouvernement tchèque, l’auteur livre ses réflexions sur le procès qui vient de se clore.

À travers ce journal sobre et alerte, illustré des dessins réalisés par Jeanne Falco, sa seconde épouse qui l’accompagna au cours de l’année passée à Nuremberg, Robert Falco nous fait découvrir les coulisses du « procès du siècle » et nous dépeint ses différents acteurs.

Surtout, et c’est là un des principaux apports de son témoignage pour l’histoire, il nous permet de prendre la mesure du peu de moyens consacrés par le gouvernement français à cet événement, au regard de ceux déployés par les trois autres pays représentés (États-Unis, Grande-Bretagne, URSS). Le journal du juge Falco éclaire ainsi de manière originale la place de la France libérée dans le concert des nations.

 

 

Également au catalogue

> Consulter l'ensemble du catalogue

 

Collections

Figures militantes

Le corps social

Les Asies

Matériaux d'histoire sociale

Hors commerce

Documents

>

>

>